Aller au contenu principal
Der Große Müggelsee in Berlin
Der Müggelsee in Berlin © visitBerlin, Foto: Dagmar Schwelle

Neu-Venedig (Nouvelle-Venise)

Le charme italien de l'Adriatique au milieu d'une métropole animée

Bien que la Nouvelle Venise, avec ses seulement cinq canaux et 13 ponts ne tiennent pas la comparaison numériques avec son modèle italien, elle le fait au moins avec son charme. Vous le sentirez dans tous les cas, une fois que vous arrivez à la Nouvelle-Venise à Köpenick.

Joyau caché à Köpenick

Entre Müggelsee et Dämeritzsee se cache l'un des moins connus et des plus beaux endroits de Berlin. Un quartier d'habitations et de résidences de campagne où ne peuvent naviguer ni des gondoles ni des péniches, mais qui peut être exploré avec canoës ou petits bateaux. Juste typique de Berlin : authentique et calme. La Nouvelle-Venise est un joyau caché parmi les attractions touristiques. Laissez-vous envoûter par la nouvelle Venise avec ces nénuphars et ces cygnes - que ce soit au cours d'une promenade ou d'une balade à vélo.

La naissance de la Nouvelle-Venise

L'histoire de la Nouvelle-Venise commence avec la vente du domaine seigneurial de Rahnsdorf et du domaine de Hessenwinkel en 1890. La ville de Köpenick acquit les deux, tout comme les prairies marécageuses de la Spree appartenant aussi aux terres. En fait, les prairies humides toujours doivent être drainées de façon à ce que des quartiers puissent être construits. À partir de 1926, les canaux sont finalement mis en place à travers la zone marécageuse. Maintenant, les amateurs de sports nautiques ont un accès direct à la Müggelspree. Dans le langage courant, les cinq kilomètres de voies d'eau artificielle nouvellement créés sont débord appelés Nouveau-Cameroun. La comparaison avec la ville lagunaire en Italie ne serait faite que plus tard.

Datchas des ministres de la RDA

Un total de 374 parcelles au bord de l'eau est créé en 1928 avec le partage de la Nouvelle-Venise. Aujourd'hui, il y en a même 450. De petites villas sont érigées sur la périphérie et la colonie de maisons de vacances est construite à l'intérieur. À partir de 1961 des citoyens de la RDA sélectionnés louent les parcelles aux Berlinois de l'Ouest. La Nouvelle-Venise devient une région populaire pour les datchas, c'est à dire les petites maisons de campagne. Plus tard, les parcelles sont retournées à leur propriétaire légitime.

Bonne cuisine maison à la Nouvelle-Venise

Un restaurant, nommé comme la région elle-même, offre aux amateurs de sports nautiques affamés et aux touristes à la recherche de détente un lieu où retrouver des forces avec de la bonne cuisine maison. Le café touristique dans le Finkenweg dispose d'un grand jardin, qui donne directement sur l'eau.