Aller au contenu principal
Blick auf den Potsdamer Platz
Kulturforum nahe Potsdamer Platz © visitberlin, Foto: Wolfgang Scholvien

Kulturforum

Arts, musique et sciences

Situé entre la Potsdamer Platz et le Landwehrkanal, cet ensemble artistique et culturel n'est pas seulement varié sur le plan architectural.

Le Kulturforum a une histoire variée en termes de création et de construction.

À la fin des années 1950, des plans pour un axe culturel traversant Berlin existent. Ils se basent sur les idées de l'architecte Hans Scharoun, alors président de l'Académie des arts. Le mur n'est pas encore construit et l'axe doit s'étendre de l'île des musées à l'est jusqu'au château de Charlottenburg à l'ouest.

La zone de l'actuel Kulturforum se trouve au milieu. Suite à des interventions massives en matière de planification à l'époque du national-socialisme et aux destructions de la Seconde Guerre mondiale, des surfaces y sont en friche. Il est prévu d'y construire un nouveau centre culturel pour le Berlin d'après-guerre en plein essor.

Les visiteurs pourront à l'avenir y apprécier l'art, écouter de la musique et étudier des ouvrages scientifiques. L'effet des différentes institutions doit être renforcé par leur concentration en un seul endroit - c'est le plan.

Puis vient la construction du mur, et le Kulturforum, situé près du mur, devient un projet de prestige important pour l'Ouest. Il s'agit de s'imposer dans la compétition permanente avec le régime de la RDA. Mais aussi d'envoyer un message clair en direction de l'Allemagne de l'Ouest. Le rapatriement des collections d'art et de littérature délocalisées en République fédérale est loin d'avancer rapidement. La construction de bâtiments appropriés doit augmenter la pression pour les ramener à Berlin-Ouest.

Il faut du temps pour tout

Dans les années 1960 et 1970, trois projets de deux architectes de renommée internationale marquent le début de la construction. La Philharmonie de Hans Scharoun marque le début de la construction du Kulturforum. Elle ouvre ses portes en 1963. Son toit inhabituel en forme de tente et sa façade jaune contrastent avec ceux de la Neue Nationalgalerie de Ludwig Mies van der Rohe, inaugurée cinq ans plus tard, une architecture d'acier et de verre avec un vaste hall d'exposition inondé de lumière.

Blick aus der Neuen Nationalgalerie
© Marcus Ebener

L'église Saint-Matthieu, qui se trouve sur place depuis le 19e siècle, semble hors du temps. L'église Saint-Matthieu du Kulturforum de Berlin est à la fois un centre historique, un espace pour l'art contemporain et un lieu de repos religieux. Sur le plan culturel, l'église Saint-Matthieu fait partie des acteurs importants du Kulturforum.

Edgar Wisniewski, collaborateur de longue date de Scharoun, réalise la salle de musique de chambre (Kammermusiksaal) et le musée des instruments de musique (Musikinstrumenten-Museum) d'après les plans de ce dernier. Le musée ouvre ses portes en 1984, la salle de musique de chambre en 1987, à l'occasion du 750e anniversaire de la ville de Berlin.

Dans les années 1970, la Staatsbibliothek est construite de l'autre côté de la Potsdamer Straße d'après les plans de Scharoun. L'inauguration a lieu en 1978, six ans après la mort de l'architecte. L'Institut ibéro-américain voisin est également le fruit d'un projet de Scharoun.
La construction de la Staatsbibliothek engloutit plus d'argent que ce qui avait été initialement prévu. Cela entraîne un retard dans le début de la construction des autres centres d'art prévus.

L'architecture des musées en mutation

En 1965, Berlin-Ouest avait déjà lancé un concours d'architecture pour l'aménagement de l'ensemble du Kulturforum. Les attentes sont élevées, le projet le plus convaincant doit offrir rien de moins qu'une "définition architecturale de ce que signifie aujourd'hui pour nous un musée".

Aux yeux du jury, aucun participant au concours n'atteint cet objectif ambitieux. En guise de compromis, les responsables se mettent d'accord pour attribuer le mandat à l'architecte de Stuttgart Rolf Gutbrod.
Les projets de ce dernier datent d'une époque où l'on s'interroge sur les missions et la fonction de l'architecture muséale. Quelle est l'interaction entre les musées et les collections qu'ils abritent ? Quels sont les groupes cibles à atteindre ?

L'architecte considère ses projets comme une opposition aux bâtiments néoclassiques et néobaroques de l'île des musées. Ses musées ne doivent pas intimider, mais inciter les gens de toutes les classes sociales à les visiter.
En 1985, le Kunstgewerbemuseum ouvre ses portes. Le concept du bâtiment conçu 20 ans plus tôt, avec sa façade brutaliste et ses cages d'escalier dominantes, est à cette époque dépassé. Et il n'est pas bien accueilli par le public : Les critiques sont désastreuses, si bien que Gutbrod est contraint de quitter son poste. Pour l'instant, la question de l'avenir du Kulturforum reste ouverte.

Les architectes munichois Heinz Hilmer et Christoph Sattler sont chargés de remanier les projets de Gutbrod pour le cabinet des estampes et la bibliothèque d'art. Ils modifient de nombreux détails, par exemple en supprimant les piliers en béton apparent prévus dans la salle d'exposition.
L'ouverture a lieu en 1994 et la façade du bâtiment, revêtue de béton et de briques, est aujourd'hui très discrète.

La galerie de peinture est également l'œuvre de Hilmer et Sattler et ouvre ses portes en 1998. Pour sa conception, ils doivent s'adapter, car l'emplacement et l'entrée ont été définis par Gutbrod. Les architectes renoncent aux façades représentatives et se concentrent sur la qualité de l'aménagement intérieur. Des salles à la coupe classique et à l'éclairage parfait mettent en valeur la précieuse collection.

Salle de la Gemäldegalerie Berlin
Salle de la Gemäldegalerie Berlin © SMB, Foto: David von Becker

L'avenir du Kulturforum

Après six ans de rénovation, la Neue Nationalgalerie a rouvert ses portes en août 2021. La magnifique collection d'art plastique du 20e siècle y est réinstallée. De nouvelles expositions passionnantes y sont également présentées.

Un autre grand musée verra le jour à côté : le Musée du 20e siècle.
L'aménagement de l'espace libre entre la Philharmonie et la Neue Nationalgalerie devrait permettre de créer un lien spatial plus fort entre tous les bâtiments.
Le projet gagnant du concours a été conçu par le bureau d'architectes suisse Herzog & De Meuron. L'ouverture est prévue pour 2026. On pourra y voir d'autres chefs-d'œuvre du 20e siècle de la collection de la Nationalgalerie ainsi que 100 œuvres de Gerhard Richter.

Dans le cadre du projet „Utopie Kulturforum“, les riverains du Kulturforum collaborent afin d'explorer le potentiel du Kulturforum et de le rendre visible au grand public par le biais d'expositions décentralisées, de débats urbains et d'actions artistiques.

Nos conseils autour du Kulturforum

Vous trouverez encore plus de culture dans le Gropius Bau, qui est accessible à pied. De nombreuses galeries se sont installées près du bâtiment du "Tagesspiegel" dans la Potsdamer Straße. Jetez également un coup d'œil sur le futur chantier des archives du Bauhaus près de la Lützowplatz.

Si vous vous intéressez à l'histoire, le lieu de mémoire et d'information pour les victimes des meurtres de l'"euthanasie" nazie, le mémorial de la résistance allemande, la Topographie de la terreur, mais aussi le musée de l'espionnage allemand sont de bons points de chute. Le Kulturforum fait partie du quartier historique des diplomates, que vous pouvez découvrir lors d'une promenade. 

Infos pratiques de visitBerlin

Le Kulturforum de la Potsdamer Platz est desservi par le réseau S-Bahn et U-Bahn. Des lignes de bus (M29, M48, 200) vous emmènent de là vers le City West, le centre-ville historique et l'Alexanderplatz. Pour explorer la ville, nous recommandons la Berlin Welcome Card pour les transports en commun. Elle peut être complétée par le Museumspass des Staatliche Museen zu Berlin. Les enfants et les jeunes jusqu'à 18 ans bénéficient de l'entrée gratuite dans de nombreux musées.

Heures d'ouverture (informations complémentaires)