Aller au contenu principal
Synagoge Rykestraße in famous Kollwitzkiez in Berlin - Prenzlauer Berg
Synagoge Rykestraße interior view © Bezirksamt Pankow

Synagogue de la Rykestraße

Le temple de la paix

Le deuxième plus grand lieu de culte juif en Europe a survécu presque intact au nazisme et à la Seconde Guerre mondiale et à l'expiration de la période des districts de la RDA. La plus grande synagogue de Berlin, dans le quartier de Kollwitz, a retrouvé son lustre d'avant-guerre.

Histoire de la synagogue de la Rykestraße : une synagogue de plus pour Berlin

L'expansion de la communauté juive de Berlin au début du 20e siècle est une raison suffisante pour construire un autre grand lieu de culte dans la ville. L'architecte Johann Hoeniger conçoit le bâtiment dans le style néo-roman. En 1904, il est inauguré après seulement 10 mois de construction. La synagogue de Prenzlauer Berg peut accueillir encore aujourd'hui 2000 fidèles.

L'annexe de la synagogue de la Rykestraße est aussi un lieu d'enseignement. Au début il s'agit d'une école purement religieuse, suivie en 1922 d'une école primaire, et quelques années plus tard, d'une école privée de la communauté juive. L'athlète détentrice de records du monde Lilli Henoch est l'une des enseignantes de la synagogue.

Avec l'arrivée au pouvoir des nazis en 1933, l'enseignement et le principe directeur de l'Association des écoles juives changent. À partir de ce moment-là, il y a un intérêt pour l'Alya et la préparation des étudiants à l'immigration en Palestine afin de les protéger du régime fasciste.

Après la Nuit de pogrom

Le 9 novembre 1938, la synagogue de la Rykestraße est dans la ligne de mire des nazis. L'emplacement dans un quartier résidentiel urbain contribue à ce que la synagogue ne soit pas complètement détruite au cours de la Nuit de pogrom. Les environs ne doivent pas être mis en danger. Les nazis détruisent donc l'intérieur du bâtiment. En avril 1940, les nazis saisissent le bâtiment. Celui-ci est alors utilisé par l'armée comme écurie et entrepôt. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la synagogue échappe aux bombardements et demeure presque intacte.

Réouverture

Après une rénovation complète, en 1953, le bâtiment peut à nouveau être consacré par le rabbin Martin Riesenburger. Avec la construction du Mur et la division de l'Allemagne et de Berlin, la synagogue est le point central de la vie juive à Berlin-Est. Les travaux de rénovation durent trois ans, de 2004 à 2007, et sont dirigés par Ruth Golan et Kay Zareh. Les mesures visent à redonner à la synagogue son état d'origine de 1904. En 2007, le projet - financé par de nombreux sponsors - est terminé et le lieu de culte peut être rouvert avec la réintroduction des rouleaux de la Torah.