Aller au contenu principal
Clärchens Ballhaus Berlin
Clärchens Ballhaus © visitberlin, Foto: Philip Koschel

Sur les traces des années 20 à Berlin


Les Années folles de Berlin marquent le début d’une vie nocturne pétillante. Et si vous replongiez dans cette ambiance ?

Les années 20 marquent la fin de la Première Guerre mondiale. Placée sous la République de Weimar, Berlin vit ses “années folles”. Une ambiance plus libérale règne sur la ville, qui se traduit notamment par l'extravagance et l'originalité de ses soirées théâtrales et musicales. Aujourd’hui encore, il est possible de replonger dans cette atmosphère.

La naissance d’une très forte identité culturelle

Les années 20 marquent l’entrée de Berlin dans un univers culturel éclectique et audacieux. La Constitution de Weimar favorise la liberté individuelle et garantit des droits fondamentaux. Dans ces conditions, le monde artistique et culturel va pouvoir s'épanouir. Les acteurs de divers univers collaborent régulièrement pour donner vie à des œuvres d’exception. Le Romanischen Café devient alors le lieu de rencontre le plus plébiscité par les artistes des Années folles. C’est, en quelque sorte, le berceau de nouvelles idées.

Des danses venues d’ailleurs s’invitent, par ailleurs, à Berlin. En 1926, le théâtre Nelson accueille Joséphine Baker, qui présente le charleston aux allemands. Le théâtre prend alors un nouvel essor.

La vie nocturne connaît une évolution spectaculaire grâce à cet épanouissement culturel. En plus des représentations de danse et de théâtre, Berlin s’anime durant les cabarets et spectacles de variétés qui battent leur plein dès le déclin du jour.

Zoom sur la musique berlinoise des années 20

L’effervescence culturelle qui assaillit Berlin atteint l’univers de la musique. L’opéra et les comédies musicales ont particulièrement le vent en poupe à partir de cette décennie. Les acteurs de L’Opéra de quat’sou (Die Dreigroschenoper de son nom original) montent pour la première fois sur scène en 1928. Bertolt Brecht peaufine l’aspect social de la représentation, qui incite le spectateur à une profonde réflexion.
Le jazz fait également son entrée sur scène. Les noms de Dajos Béla, Paul Godwin et Marek Weber sont en tête d’affiche. Ils se font connaître à travers des orchestres qui animent les soirées berlinoises des années folles. Ces musiciens laissent les notes écrites de côté et se lancent dans l'improvisation : c’est le prélude du succès exponentiel du jazz.

Les bonnes adresses pour revivre l’euphorie des années folles

Comme les annés 20
Comme les annés 20 © lenanet

Le Berlin des années 20 est entraîné dans un tourbillon de festivités. Les berlinois passent leurs soirées dans des décors extravagants inspirés par l'expressionnisme et le dadaïsme. La danse redonne goût à la vie. Les salles de bal se multiplient, accueillant une foule qui se met systématiquement sur son trente-et-un.
Cette même ambiance est reproduite par certains établissements répertoriés sur visitBerlin. Bohème Sauvage a ouvert ses portes en 2006. Depuis, des soirées dansantes sur le thème des années folles y sont régulièrement organisées.
Le Clärchens Ballhaus reproduit également cette atmosphère rétro. La décoration, le choix de la musique, tous les ingrédients sont présents pour vous garantir un fascinant voyage dans le passé.

Les secrets d’une soirée “années 20” réussie

Il ne suffit pas de pousser les portes d’une salle de bal rétro pour revivre les années 20 à Berlin. Il faut aussi se mettre dans la peau des berlinois de l’époque. Quoi de mieux que des costumes pour vous mettre dans l’ambiance ?
La première option est de faire le tour des boutiques vintage de la capitale. Sommerladen propose une vaste collection de vêtements et accessoires issus des époques passées. Paul’s Boutique regorge aussi de merveilles. Prenez le temps d'explorer tous les rayons pour trouver les plus belles pièces.
La seconde option consiste à louer des costumes. Bonnie & Kleid est une véritable référence en la matière. C’est le paradis des robes à froufrous et des décolletés audacieux. C’est aussi une boutique où les costumes parfaitement coupés et les chapeaux des années 20 n’attendent qu’à être empruntés. En termes d’accessoires féminins, les plumes et les bibis ont le vent en poupe durant les années folles. Ils se combinent avec de longs colliers de perles.
Un passage dans un salon de coiffure spécialisé permet de peaufiner le tout. Prenez par exemple la direction du salon Haarpracht qui maîtrise l’art des boucles et crans.

Des idées de souvenirs à rapporter chez vous

Il y a fort à parier que ces soirées thématiques vous laisseront des souvenirs impérissables. Il vous restera également les costumes et/ou accessoires si vous optez pour l’achat. Sinon, pensez aux vinyles. Les antiquaires et disquaires répartis à travers Berlin proposent souvent des 33 tours en souvenir de cette belle décennie.