Aller au contenu principal
Hansaviertel - Klopstockstraße 14/18, Wohnhaus, 1956–1957 von Pierre Vago
Hansaviertel Berlin © Landesdenkmalamt Berlin, Foto: Wolfgang Bittner

Hansaviertel

La ville de demain

Cela se reflète dans les nombreux « Dopplungen » (duplications) qui sont construits dans la ville. Puisqu'il y a une île aux musées à Berlin-Est, alors on construit les musées à Dahmem et le Kulturforum à Berlin-Ouest. La bibliothèque nationale dans le bâtiment Unter den Linden  trouve son pendant à Berlin-Ouest directement de l'autre côté du mur sur la Postdamer Platz.

La liberté contre la dictature du prolétariat

Nous sommes en Janvier 1952, la première phase de construction du magnifique bâtiment résidentiel de la Stalinallee est tout juste terminée. À Berlin-Ouest il n'y a rien de comparable. La planification de la ville de Berlin Ouest est en retard dans la course des systèmes. En 1953, le sénat propose donc à la Chambre des députés de Berlin la préparation d'une exposition internationale d'architecture dans le Tiergarten. La « ville de demain » doit émergée dans l'Ouest « libre » pour répondre au classicisme socialiste de Berlin-Est. Le vieux quartier Hansa s'étend sur près de 175 000 mètres carrés au Nord-Ouest du Tiergarten jusqu'à sa destruction lors de la Seconde Guerre mondiale. Le quartier de haute et moyenne bourgeoisie est réduit en ruines et en poussières à 90 pour cent lors la pluie de bombes durant la guerre.

Les grosses pointures de l'architecture se rassemblent

A la place du vieux quartier, des architectes internationaux – comme par exemple Walter Gropius, Oscar Niemeyer, Pierre Vago, Alvar Aalto, Luciano Baldessari or Max Taut – construisent désormais de nouveaux bâtiments selon les règles du logement social. La taille et les prix de construction des appartements sont fixés de manière rigide par les directives du logement social. 19 architectes étrangers, 16 de l'Allemagne de l'Ouest et 18 de Berlin participent au projet de l'Hansaviertel. Le résultat est un quartier vert grâce à l'insertion d'espaces verts du Tiergarten dans l'aménagement. En 1957, le résultat de l'Interbau est célébré avec enthousiasme comme la vitrine impressionnante d'une pensée architecturale moderne et d'une conception de la vile. Les logements créés sont en partie des maisonnettes, cuisines et salles manger sont rassemblées, des cloisons mobiles permettent des aménagements de pièce personnels. Il y a des balcons immenses ou couverts qui servent d'aires de jeux tout comme des espaces communs ou du chauffage par le sol.

L'Hansaviertel aujourd'hui

Le Tiergarten est aux Berlinois ce que Central Park est aux New-Yorkais ou Hyde Park aux Londoniens. En plein centre de la ville, il est avec 210 hectares le poumon vert de la métropole. Le quartier attenant d'Hansa n'a pas perdu de sa modernité et de sa qualité de vie même après plusieurs décennies. Son aménagement et sa structure au Nord-Ouest de la périphérie du Tiergarten sont désormais considérés comme des classiques intemporels. Pour les 60 ans de sa construction, il y a un rafraîchissement du quartier.

Sites particuliers dans l'Hansaviertel

Le GRIPS Theater développe depuis les années 60 des pièces réalistes pour enfants et jeunes de l'ici et maintenant avec intelligence et esprit. Le fondateur de GRIPS, Volker Ludwig, décrit le concept de son théâtre comme « montrer la réalité, concevoir les perspectives de la vie et donner du courage ». Et le succès lui donne raison : la mise en scène fantaisiste des problèmes de la vie réelle ont été, selon les propres dires du théâtre, repris sur scène dans le monde entier plus de 1800 fois dans environ 50 pays et en 40 langues. S'asseoir dans le bon vieux salon comme chez grand-père et grand-mère, plonger dans un monde déjà révolu, c'est ainsi que la pâtisserie G. Buchwald reçoit ses clients. La pâtisserie, située non loin du joyau architectural de l'Hansaviertel, existe depuis 160 ans. Le « Baumkuchenfabrikation-Konditorei » (fabrique de gâteau à la broche-pâtisserie) fondé en 1852 à Cottbus et le café du fondateur Gustav Buchwald est aujourd'hui la plus ancienne pâtisserie de Berlin. La spécialité, son Baumkuchen (gâteau à la broche), est absolument à essayer. Ici, l'âme peut se suspendre avec une vue sur les bateaux à vapeur de la Spree, l'esprit se reposer de la contemplation artistique de l'académie de l'art ou d'une promenade à travers le Tiergarten.

Gropius to Go - le guide numérique de la ville, Gropius,  dans votre poche de veste.

Avec Gropius to Go, il y a pour la première fois un guide numérique de la ville, Gropius, que vous pouvez mettre dans votre poche de veste. Images, adresses, descriptions rapides averties ainsi que des visites préparées à travers les quartiers résidentiels donnent aux intéressés l'accès aux bâtiments et objets de Walter Gropius à Berlin via application. Il y a plus d'une douzaine de construction et d'œuvres d'art de Walter Gropius (1883-1969) rien qu'à Berlin. Elles sont nées dans les années de la République de Weimar et après la Seconde Guerre mondiale. L'architecte connu dans le monde entier, n'a laissé nul autre part un éventail aussi large de ses œuvres que dans sa ville natale de Berlin – ses projets ont été marqués par l'expressionnisme, la Nouvelle Objectivité, le modernisme classique et le fonctionnalisme d'après-guerre. Certains de ses bâtiments sont mêmes sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. (Une offre de services du Landesdenkmalamt (bureaux des Monuments historiques) de Berlin Download iOS Download Android