Aller au contenu principal
Wohnstadt Carl-Legien
Wohnstadt Carl-Legien © Landesdenkmalamt Berlin, Foto: Wolfgang Bittner

Lotissements de l'époque moderne

inscription sur la liste du patrimoine mondial

En juillet 2008, six lotissements résidentiels représentatifs de l'époque moderne à Berlin ont été intégrés à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les lotissements construits entre 1919 et 1934 sont tout simplement le parfait exemple du style d'architecture résidentielle des années 20. Ce genre se différencie fortement de celui suivi pour les constructions résidentielles berlinoises du temps de l'Empire. Les arrière-cours sombres et les appartements étroits sans lumière naturelle et avec des conditions sanitaires insuffisantes ont cédé leur place à des appartements clairs et traversés par la lumière du jour. Ces édifices sont de véritables témoins du logement social de l'époque mais aussi de tout le XXe siècle.

Lumière et air

Lorsque que Berlin s'est imposée en tant que ville de renommée internationale au XIXe siècle, le changement de statut s'est accompagné de très gros problèmes de logement. Les ouvriers des usines vivaient dans des appartements étroits et sombres dans des casernes locatives avec de nombreuses arrière-cours. Les nouvelles dispositions légales entrées en vigueur à la fin du XIXème siècle et la création de coopératives de construction ont permis la construction de logements selon un plan social réformateur, la réalisation d'une nouvelle culture d'habitation sociale et de nouveaux espaces de vie sur le modèle des cités-jardins anglaises. Lumière et air, tels étaient les objectifs en vue.
Le style des complexes correspondait à celui de l'esthétique simple du Bauhaus, sans décoration ni fioriture mais avec des motifs aux couleurs gaies.
La construction démocratique de logement s'est terminée en 1933 car les nazis, qui étaient alors au pouvoir, avaient une toute autre conception des choses et rejetaient toute forme de concept moderne. Par chance, les bâtiments existants ont gardé leur aspect et ont été en grande partie épargnés des bombes de la Seconde Guerre mondiale. De nos jours, les appartements et maisons des lotissements de l'époque moderne sont des logements très prisés sur le marché de l'immobilier.

Les lotissements de l'époque moderne

Parmi les six bâtiments de l'époque moderne qui sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO se trouvent :

  • La cité-jardin Gartenstadt Falkenberg (Treptow), construite entre 1913 et 1915 par Bruno Taut, les espaces libres sont de Ludwig Lesser
  • Le lotissement Schillerpark-Siedlung (Wedding), construit entre 1924 et 1930 par Bruno Taut et Franz Hoffmann, reconstruction partielle en 1951 par Max Taut, agrandissement entre 1954 et 1959 par Hans Hoffmann
  • Le grand ensemble Großsiedlung Britz Hufeisensiedlung (Neukölln), construit de 1925 à 1931 par Bruno Taut et Martin Wagner, espaces libres de Leberecht Migge
  • La cité résidentielle Wohnstadt Carl Legien (Prenzlauer Berg), construction de 1928 à 1930 par Bruno Taut et Franz Hillinger
  • La Weiße Stadt (Reinickendorf), construction de 1929 à 1931 par Bruno Ahrends, Wilhelm Büning et Otto Rudolf Salvisberg, espaces verts de Ludwig Lesser
  • Le grand ensemble Großsiedlung Siemensstadt (Charlottenburg et Spandau), construit de 1929 à 1931 par Otto Bartning, Fred Forbat, Walter Gropius, Hugo Häring, Paul Rudolf Henning, Hans Scharoun, espaces libres de Leberecht Migge