Aller au contenu principal
Französischer Dom am Gendarmenmarkt in Berlin
Französischer Dom am Gendarmenmarkt © visitBerlin, Foto: Wolfgang Scholvien

Französischer Dom (Cathédrale française)

Cathédrale et église

Il ne s'agit pas d'une église, mais d'une tour : la cathédrale française. Conjointement à la cathédrale allemande, elle agrémente la plus belle place de Berlin, la Gendarmenmarkt.

Avec sa sœur jumelle, elle flanque la Konzerthaus (Salle de concert) et décore la Gendarmenmarkt. Les cathédrales française et allemande avec leurs remarquables tours en forme de dôme sont la raison pour laquelle la Gendarmenmarkt est considérée comme la plus belle place de Berlin - et donc incontournable. Les deux bâtiments sont aussi les preuves en pierre d'une intégration réussie et de tolérance religieuse.

La cathédrale française n'est pas une église - même si son nom l'indique. Il s'agit en fait de deux bâtiments. La cathédrale française n'est que la magnifique tour en forme de dôme du bâtiment. Elle abrite le Hugenottenmuseum (Le musée des Huguenots) et un belvédère.  La partie inférieure du bâtiment est vraiment une église, la Französische Friedrichstadtkirche.

Histoire de la cathédrale française

Le nom allemand « Dom » se réfère au mot français dôme. La cathédrale française doit son nom à son histoire architecturale : en 1701 commence la construction d'une église destinée à la communauté protestante française, qui sera achevée en 1705. De nombreux protestants français, les Huguenots, fuient la France pour se rendre en Prusse. Avec l'édit de Potsdam, le prince électeur Frédéric Guillaume leur accorde un refuge sûr en Prusse.

En 1785, Frédéric II confie la construction des deux églises avec des tours magnifiques à Karl von Gontard, puis à Christian Ungers. Ce sont des bijoux purement représentatifs sans fonction particulière. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les bombardements détruisent les bâtiments de la place Gendarmenmarkt. Ils restent longtemps en ruines. Ce n'est qu'en 1981 que la reconstruction commence. À Pâques 1983, la première messe a pu être célébrée dans l'église restaurée. La tour avec la balustrade panoramique et le carillon a ouvert en 1987 pour le 750e anniversaire de Berlin.

Französische Friedrichstadtkirche

L’intérieur sobre et lumineux est propice à la pratique du culte réformé. Il n'y a aucune image et aucun autel. Ses arches de plafond courbes lui confèrent une élégance sobre. Le splendide orgue surmonté d'un œil de Dieu doré est le seul élément décoratif.

Concerts

La Französische Friedrichstadtkirche est l'un des endroits les plus importants pour la musique sacrée à Berlin. Des concerts de haut niveau y sont régulièrement organisés. En plus des concerts d'orgue hebdomadaires, l'église accueille aussi de nombreux concerts d'autres organisateurs.

Carillon

Le carillon est composé de 60 cloches de bronze. Il s'agit du deuxième plus grand carillon de la ville après celui du Tiergarten.

Cultes

Les cultes ont lieu tous les dimanches à 9 h 30 et 11 h. À 11 heures, il y a aussi un culte en français dans la salle Georges Casalis.

Le musée des Huguenots

En 1935, le musée des Huguenots ouvre ses portes. Il offre un aperçu fascinant de l'histoire des Huguenots en France et à Berlin. Le clou de l'exposition est l'Édit de Potsdam, qui leur accorde le libre exercice de leur foi protestante.

Balustrade panoramique

Les 284 marches vous mènent à la balustrade panoramique de la coupole. Vos efforts seront récompensés par une vue magnifique sur la place Gendarmenmarkt et les alentours.

Heures d'ouverture (informations complémentaires)
Öffnungszeiten  
April - Oktober 10 – 19 Uhr
letzter Aufgang zur Plattform bis 18 Uhr
November - März 10 – 18 Uhr
letzter Aufgang zur Plattform bis 17.30 Uhr

Vous trouverez de plus amples informations ici