Aller au contenu principal
Photo: view into the Große Hamburger Straße
View into the Große Hamburger Straße (c) visumate

Alter Jüdischer Friedhof (vieux cimetière juif)

La tombe de Mendelssohn

Sur le site de la Hamburger Straße reposaient jadis des personnalités célèbres de la communauté juive berlinoise. Le cimetière est aujourd'hui le plus ancien lieu de sépulture reconnaissable au centre de Berlin.

Les débuts
Après l'expulsion de nombreux Juifs de Vienne, l'ancien prince électeur Friedrich Wilhelm passa un décret pour les accueillir. En 1671, 50 familles juives s'installent à nouveau à Berlin après plus de cent ans. La toute nouvelle communauté juive créée reçoit un lieu de sépulture situé en dehors des murs de la ville près de l'Oranienburgerstraße dans le quartier de Rosenthal. Des milliers de juifs ont été enterré sur les 5 900 kilomètres carrés de petites parcelles. Les morts ont été enterrés ici entre 1672 et 1827.
La tombe peut-être la plus célèbre est celle du philosophe allemand Moses Mendelssohn, qui est enterré ici depuis 1786. Une pierre tombale déjà reconstruite à plusieurs reprises commémore le célèbre philosophe des Lumières. Mendelssohn est jusqu'à aujourd'hui considéré comme le pionnier de la Haskala, les Lumières juives. En 1763, il remporte la première place de l'« Académie royale » avec un écrit philosophique. Mendelssohn, qui est désigné par ses disciples comme le « Socrate allemand », est un ami proche de Gotthold Ephraim Lessing. Il est un modèle pour le protagoniste de l'œuvre de Lessing Nathan der Weise (Nathan le Sage)
Parmi les autres personnes célèbres qui ont été enterrées dans le vieux cimetière juif sont le célèbre rabbin et professeur de Moses Mendelssohn, David Hirschel Fraenkel, Veitel Heine Ephraim, le Juif de cour de Frédéric le Grand et le constructeur du magnifique Palais Ephraim, Marcus Herz et Jacob Herz Beer, le père du compositeur et chef d'orchestre Giacomo Meyerbeer.

Après la fermeture
Une ordonnance sur l'hygiène adoptée en 1794 est la raison de la fermeture du cimetière. Elle prévoit que les cimetières ne sont plus autorisés comme lieu de sépulture à l'intérieur des murs de la ville dans les zones résidentielles. En 1827 un nouveau cimetière juif est ouvert dans la Schönhauser Allee. Cependant, celui-ci devient trop petit dès 1880 et doit être complété par le cimetière juif du Weißensee.
Avec la construction et l'ouverture en 1844 de la maison de retraite juive, l'entrée de l'ancien cimetière de l'Oranienburger Straße est transférée à la Hamburger Straße. Le vieux cimetière est conservé en raison du droit au repos des morts et est utilisé comme parc pour les environ 120 résidents de la maison de retraite. Le site du cimetière est également adapté comme cours d'histoire naturelle pour l'école de garçons juive domiciliée dans les environs.

L'ère nazie
La maison de retraite est utilisée à partir de 1942 – pendant le nazisme –  par la Gestapo comme un camp de transit pour environ 55 000 résidents juifs. En 1943 la maison de retraite et le cimetière sont détruits. Une tranchée est faite à travers le cimetière. Les ossements des morts sont arrachés du sol et les pierres tombales brisées. En Avril 1945, 2 427 combattants tombés et civils tués dans des combats de rue sont enterrés dans des fosses communes dans le cimetière.

Après la guerre
En 1948, le cimetière est rendue à la communauté juive. Une partie du site du cimetière est converti en un espace vert public dans les années soixante-dix. A la place de la maison de retraite détruite est érigée la sculpture « Jüdische Opfer des Faschismus » (Victimes juives du fascisme) de Will Lammert à côté d'une pierre commémorative.
En 2007-2008 l'aire du cimetière est réaménagée, réorganisée et la zone du cimetière est rendue à nouveau visible. Un bassin d'eau pour le lavage des mains rituel est installé dans la zone d'entrée, un panneau de prière est fixé et des panneaux d'information font de l'ancien cimetière juif et l'ancienne maison de retraite juive un lieu de commémoration.

Informations supplémentaires pour votre visite
Votre visite à l'ancien cimetière peut être associée très facilement à d'autres établissements de l'histoire juive à Berlin. Non loin du cimetière se trouve le Anne Frank Zentrum et le Museum der Blindenwerkstatt von Otto Weidt.

Il y a là-bas chaque dimanche des visites guidées gratuites à travers les locaux conservés dans leur état d'origine.

Vous pouvez découvrir les cimetières juifs historiques à l'aide d'un système de commande numérique. Sur place, les visiteurs peuvent s'informer sur l'histoire des cimetières ainsi que sur les tombes individuelles des personnalités enterrées là-bas en allemand et en anglais au moyen d'un code QR.

 

 

Heures d'ouverture (informations complémentaires)

daily unlimited