Aller au contenu principal
Volkspark Hasenheide
Volkspark Hasenheide © visitberlin, Foto: Philip Koschel

Volkspark Hasenheide

Naissance de la gymnastique, enclos à lapins et Jeux Olympiques

C'est ici que le mouvement de gymnastique allemand débuta avec sa figure de proue, Friedrich Ludwig Jahn. Le 19 juin 1811, Jahn, le père de la gymnastique, ouvrit le premier gymnase de Prusse. Un mémorial à l'entrée Nord du parc lui rend hommage. Et aujourd'hui encore, le parc est apprécié de tous les sportifs : face à la plage de Columbiadamm, on trouve une aire de sports qui comporte un parcours d'obstacles pour les skateboarders, un terrain de hockey à roulettes et un panier de basket. Le Hasenheide est également apprécié en raison de ses grands terrains de football amateur. Le nom du parc vient de l'utilisation du site comme enclos à lapins depuis 1678. Le Grand prince électeur s'y rendait pour chasser. Le parc fut aménagé par les nazis pour les Jeux Olympiques de 1936. Pendant le réaménagement, on intégra dans le parc l'ancien champ de tir, qui faisait auparavant partie d'un champ de manœuvres du Tempelhofer Feld. Les Neuköllner Maientage y sont organisés de nos jours. La surélévation la plus haute est une colline artificielle de 69 mètres nommée Rixdorfer Höhe, composée d'environ 700 000 m3 de gravats de la Seconde guerre mondiale. Le mémorial Trümmerfrauen (dédié aux femmes des décombres) de Katharina Szelinski-Singer érigé en 1955 rappelle à l'entrée de la Graefestraße que les travaux de déblaiement furent majoritairement effectués par des femmes.