Aller au contenu principal
Vue extérieure du Schlosspark Theater à Berlin Steglitz
Schlosspark Theater Berlin Pressestelle BA Steglitz-Zehlendorf

Schlosspark Theater

La devise du programme : esprit avec humour

Le théâtre de Schlosspark ouvrit ses portes déjà en 1921 au Wangelschlösschen à Berlin-Zehlendorf. À l’après-guerre, c’est ici, entre autres, que l’histoire du théâtre fut écrite : Hildegard Knef fit ses débuts sur cette scène, et que Samuel Beckett y mit en scène son plus grand succès „En attendant Godot“. Grâce à l’avant-première de Max Brod „Das Schloss“, le théâtre reçut le prix allemand de la critique en 1953. À partir de 1950, ce lieu, comptant alors parmi les Staatstheater (théâtres nationaux) berlinois, servit de petite salle au Théâtre Schiller à Berlin-Charlottenburg, jusqu’à ce que, au début des années 90, il fut fermé pour cause de travaux. Les années suivantes, le Schlossparktheater, devenu alors théâtre privé, vit défiler bon nombre de directeurs et d’organisateurs.

À l’instigation de l’acteur et humouriste Dieter Hallervorden, le théâtre rouvrit ses portes en automne 2009, après de lourds travaux de rénovation. Cette ouverture fut célébrée avec, sur scène, Hallervorden lui-même et Ilja Richter dans „Die Socken Opus 124“ de Daniel Colas, mis en scène par Katharina Thalbachs. Le Schlosspark Theater compte, depuis peu, parmi les meilleures adresses de la capitale. En effet, son programme propose une particularité : les spectacles maison avec toujours des célébrités dans la distribution, sont joués après chaque première, par série de 4 à 6 représentations pendant plusieurs mois, et ce pour le plus grand plaisir du public. Et entre ces représentations-stars, de grands noms occupent la scène en solo, de Jochen Kowalski à Nickelodeon.

Billets