Aller au contenu principal

Parochialkirche (église paroissiale)

La plus ancienne église de la communauté réformée de Berlin

L'église paroissiale est la première église construite à Berlin pour une communauté protestante. Elle possède un carillon de 52 cloches.

La pose de la première pierre de la Parochialkirche – la première église qui est érigée à Berlin pour une communauté protestante – a lieu en 1695, non loin de la muraille historique de la ville datant du 13ème siècle. Jusqu'à son inauguration en 1703, plusieurs constructeurs ont participé à sa conception : Johann Arnold Nering élabore les plans de l'église et après sa mort, Martin Grünbaum modifie la construction. Andreas Schlüter, Jean de Bodt et Philipp Gerlach y laissent aussi leur marque. Le résultat est un bâtiment baroque sobre revêtu de crépi clair aux influences italienne et néerlandaise. Il se compose d'un sanctuaire à quatre absides disposées en croix, de belles fenêtres en plein cintre et d'un haut portail d'entrée flanqué de part et d'autre d'une colonne. Au 18ème siècle, la construction de la tour est terminée, le clocher de l'église est orné de lions de pierre et le sommet du clocher est décoré d'un soleil d'or.

Le carillon

Le carillon installé – connu sous le nom de « Singspiel » dans le langage populaire – acquiert une grande renommée, car il jouait toutes les heures en terminant par un rugissement de lion. Malheureusement, les lions, le soleil d'or et le carillon sont victimes des bombardements de la Seconde Guerre mondiale en mai 1944 ; l'intérieur brûle complètement. Les murs intentionnellement non crépis rappellent aujourd'hui encore la destruction causée par la guerre, tout comme la croix de fer de Fritz Kühn réalisée avec des pièces de ferraille de l'église. À l'été 2016, le sommet du clocher est rétabli avec le soleil d'or après 72 ans et depuis le 23 Octobre 2016 on entend à nouveau sonner un carillon avec 52 cloches depuis le clocher de 65 m de haut de la Parochialkirche.