Aller au contenu principal

Gedenkstätte Köpenicker Blutwoche (mémorial de la semaine sanglante de Köpenick)

Témoin de la terreur des SA

Entre le 21 et le 26 Juin 1933, les SA de Berlin et de Köpenick déportèrent et maltraitèrent plusieurs centaines de personnes avec une immense brutalité, dont au moins 23 d'entre eux moururent. La prison du tribunal de district de Köpenick servit comme lieu de coordination des arrestations et de torture. L'interdiction dans tout le reich du « Deutschnationalen Kampfring » (parti national du peuple allemand) et du SPD est la raison des arrestations ciblées. Au cours de l'action terroriste, le membre SPD Anton Schmaus a abattu en légitime défense trois hommes des SA, après quoi s'en est suivie une escalade de la violence. Joseph Goebbels, qui avait joué un rôle majeur en tant Gauleiter de Berlin contre le terrorisme dans la capitale, exploita la mort des soldats du parti pour la propagande et les fît passer pour « martyrs » du mouvement nazi. Pendant ce temps les sociaux-démocrates, communistes, syndicalistes et juifs endurent dans l'ancienne prison du tribunal de district et les locaux des troupes d'assaut des souffrances et des humiliations incroyables.

Audiowalk (son) traces de violence
Un audiowalk avec 16 « postes auditifs » informent sur des lieux historiques autour de l'ancienne prison du tribunal de district, télécharger sous « radio apporee » et commencer sur place.

Horaires

Jeudi 10:00 – 18:00
Dimanche 14:00 – 18:00