Aller au contenu principal
Notaufnahmelager Marienfelde
Erinnerungsstätte Notaufnahmelager Marienfelde © ENM, Foto: Andreas Tauber

Erinnerungsstätte Notaufnahmelager Marienfelde

Aujourd'hui musée, la « porte de la liberté » était le premier point d'arrivée des fugitifs de RDA.

Environ quatre millions de personne ont quitté entre 1949 et 1990 la RDA pour la RFA - 1,35 millions d'entre eux sont passés par le foyer d'accueil d'urgence de Berlin-Marienfelde construit en 1953. Ils y ont été hébergés et nourris; ils y ont aussi effectué la procédure nécessaire pour obtenir une autorisation de séjour pour la République fédérale et Berlin-ouest. C'est particulièrement jusqu'en 1961 que le foyer d'accueil d'urgence a revêté une grande valeur symbolique de « porte de la liberté ». Les hommes politiques ouest-allemands et ouest-berlinois venaient à Marienfelde pour faire part de façon démonstrative de leur solidarité avec les fugitifs de RDA. Par contre, pour la RDA, le foyer d'accueil était un « objet ennemi », car il révélait la faiblesse de leur système politique qui poussait les individus à quitter en masse le pays. Aujourd'hui, une exposition sur ce site authentique rappelle les origines, le processus et les conséquences de l'exode germano-allemand. Pourquoi décidait-on de quitter la RDA? Comment traversait-on la frontière et comment était-on accueilli dans l'Ouest supposément doré?

Horaires

Vendredi 11:00 – 17:00
Samedi 11:00 – 17:00
Dimanche 11:00 – 17:00