Aller au contenu principal
Gruppe von fünf lebensgroßen Kindern (Bronzeskulptur) des Künstlers Frank Meisler
trains to death - trains to life (1938–1939) © visitBerlin, Foto: Diana Kapke

Züge in das Leben – Züge in den Tod (trains pour la vie – trains pour la mort)

Monument commémorant les convois d'enfants à l'époque nazie

Juste à côté de la grare Friedrichstrasse à l'intersection de Georgenstraße/Friedrichstraße se trouve un groupe d'enfants en bronze conçu presque en grandeur nature.

Sept filles et garçons se dressent là symboliquement pour les enfants juifs des années 30. La disposition des membres du groupe reflète le destin contradictoire des enfants à l'époque du national-socialisme. Cinq personnages en bronze grisâtre regardent d'un côté et symbolisent la douleur de ceux qui ont rencontré une mort précoce par la déportation dans des camps de concentration. Deux personnages en bronze clair regardent par contre dans l'autre direction. Ils incarnent les enfants juifs dont les vies ont été sauvées par les convois d'enfants vers l'Angleterre.

Dans la période 1933-1945 environ deux millions d'enfants ont perdu la vie par la dictature des nazis. Le courtier londonien Nicholas Winton, touché par le sort des réfugiés juifs, organisa en collaboration avec la population anglaise en 1938 les premiers sauvetages d'enfants en Angleterre. Ces convois d'enfants étaient une tentative justement pour protéger les plus jeunes victimes de la dictature nazie. Quelque 10.000 enfants juifs d'Allemagne, d'Autriche, de Pologne et l'ancienne Tchécoslovaquie ont ainsi pu échapper à déportation et trouver refuge dans les foyers pour enfants ou dans des familles d'anglais à Londres. Le 30 Novembre 1938, le premier train quitta la gare Friedrichstrasse à Berlin avec 196 enfants. Aujourd'hui, la sculpture de bronze créée par l'architecte et sculpteur Frank Meisler commémore justement à cet endroit qui signifiait la liberté pour beaucoup d'enfants juifs. Meisler lui-même a réussi en 1939 à atteindre l'Angleterre avec l'un des convois d'enfants de la gare Friedrichstrasse à Berlin.