Aller au contenu principal
T4 Gedenk- und Informationsort für die Opfer der nationalsozialistischen "Euthanasie"-Morde
T4 - Gedenk- und Informationsort © Stiftung Denkmal, Foto: Marko Priske

T4 - Lieu de commémoration et d'information pour les victimes des meurtres commis par les Nazis lors du "programme d'euthanasie" au centre de planification, 4 rue Tiergartenstrasse, Berlin

A la mémoire des victimes des meurtres commis par les Nazis lors du "programme d'euthanasie" et des stérilisations forcées

En novembre 2011, le parlement de la République Fédérale Allemande a décidé de réaliser un lieu de commémoration pour les victimes des meurtres orchestrés par le parti nazi à Berlin dans le cadre de leur "programme d'euthanasie". La cérémonie officielle d'ouverture du lieu de commémoration et d'information a eu lieu le 2 septembre 2014 et comptait parmi ses participants les représentants et les proches des victimes, ainsi que le gouvernement, les élus de la région, les responsables d'autres monuments de commémoration et de nombreux citoyens.

Commémoration tardive

Le travail de recherche et de commémoration officielle aux victimes de l'injustice commise par les nazis lors de leur "programme d'euthanasie" a seulement été entrepris dans les années 80. Dans les années 60, des commissaires spécialistes ayant participé à ce programme avaient déjà comparu comme “experts” devant le parlement fédéral allemand en vue d'éclaircir ces actes d'extermination. Les organismes tels que Topographie de la Terreur et celui du Monument commémoratif des juifs européens assassinés soutiennent depuis 2007 les personnes concernées ainsi que les représentants de divers établissements et administrations, et défendent de manière décisive leur souhait de voir ériger un tel monument.

Lieu de planification du crime

Le lieu de commémoration se trouve sur la parcelle encore aujourd'hui non-construite du terrain de la rue Tiergartenstrasse, numéro 4, au nord du Philarmonique de Berlin. Autrefois, de janvier 1940 à août 1941, se dressait au même endroit le fameux "Service Central T4", lequel planifiait et organisait dans une villa juive alors confisquée, des meurtres en masse et des stérilisations forcées.

D'innombrables victimes

Plus de 70 000 personnes ont ainsi été assassinées dans l'un des six établissements d'extermination construits à cet effet. C'est seulement en 1941, après des manifestations et des émeutes menées par la population, que ces actions ont été stoppées dans l'ensemble du Reich. Ces vagues meutrières existaient cependant déjà depuis le début de la guerre en 1939, et ce également dans les territoires occupés. Elles ont malheureusement été poursuivies dans ces mêmes zones d'occupation après 1941, par privation alimentaire et surdosages médicamenteux. Selon les travaux de recherche, on estime donc à plus de 300 000 le nombre de victimes à travers toute l'Europe.

Bleu comme le ciel

Un vitrail transparent, bleu et lumineux, est le symbole de ce lieu de mémoire et d'information. Il est chargé de démontrer aux visiteurs d'une manière abtraite et évocatrice, comme il est facile de séparer et de mettre à l'écart son prochain et son environnement vital personnel, tout comme la dictature nazie a su le faire pour ces vies "sans valeur" à l'époque, en les esseulant, en les isolant et en les tuant. Selon Ursula Wilms, l'architecte du projet, ce vitrail bleu symbolise le ciel et réincarne les victimes de ces actes d'extermination.

Multimédia innovant et sans barrières

De nombreux points d'information multimédia mis à la disposition des visiteurs dans la rue Tiergartenstrasse proposent à l'aide d'un éventail de biographies représentatives de toutes les victimes, une illustration des meurtres nazis du "programme d'euthanasie", des stérilisations forcées et d'autres crimes qui s’y rattachent. Toutes les informations sont rédigées dans un langage simple et clair et également proposées en braille pour les non-voyants. Ces offres multimédia sont programmées pour être accessibles à tous sans barrières, tout comme la conception générale du bâtiment.

Autres lieux commémoratifs

Dans les établissements d'extermination de la dite "Aktion T4" de Hadamar (Hesse), Brandenburg (Brandenbourg), Bernbourg (Saxe-Anhalt), Grafeneck (Bade-Wurtemberg), Pirna (Saxe) et d'Hartheim (Autriche) ont déjà été réaménagés des lieux commémoratifs ou d'exposition. Le Deutsche Paritätische Wohlfahrtsverband (l'association allemande de la vie sociale et de la parité) propose un site web informatif sur: http://www.gedenkort-t4.eu/gegenwart.

Certifié pour l'accessibilité pour vous (les rapports ne sont disponibles qu'en allemand)