L'histoire musicale de Berlin

L'histoire musicale de Berlin

Berlin, la ville de l'opéra

Berliner Musikgeschichte – © Monika_Rittershaus

Les débuts musicaux de Berlin L'année 1570 est l'année où l'Orchestre de Berlin est apparu pour la première fois sur les registres : la « Kurfürstliche Hofkapelle », qui fait ainsi partie des plus anciens orchestres du monde. Il a fallu cependant attendre encore un peu pour que la musique berlinoise connaisse son apogée. En 1742, Frédéric le Grand créé le « Königliche Hofoper », l'opéra royal, pour que Berlin ait aussi un opéra à la mesure de l'opéra Semper de Dresde. C'est Frédéric II, qui jouait lui-même de la flûte et composa d'innombrables sonates pour flûte et clavecin, qui a formé l'orchestre et l'opéra de la cour. C'est ainsi qu'est né le nouvel orchestre composé d'environ 50 musiciens, un nombre honorable, et qui fut bientôt admiré et apprécié dans toute l'Europe.

Trois opéras pour Berlin L'opéra royal (« Königlichen Hofoper ») est devenu au début du 20ème siècle le « Staatsoper Unter den Linden », qui sera rénové à partir de 2010 pour environ 240 millions d'euros. Jusqu'à la fin des travaux de rénovation, l'ensemble jouera au Berliner Schillertheater. A cela s'ajoute le Deutsche Oper Berlin, l'opéra berlinois, qui, avec près de 2 000 places, est le deuxième plus grand opéra d'Allemagne. Le bâtiment, qui fut construit entre 1911 et 1912, met en scène aujourd'hui le magistral répertoire du 19ème siècle : de Richard Strauss à Richard Wagner et Giuseppe Verdi. Le troisième est le plus petit des trois opéras de Berlin : le Komische Oper Berlin (l'Opéra Comique). On y met en scène essentiellement un théâtre musical contemporain et plein de vie en langue allemande.

Orchestres et chœurs La passion des berlinois pour la musique est encore vivace aujourd'hui, la preuve en chiffres : la capitale compte 236 chœurs profanes totalisant plus de 10 000 membres. Deux orchestres montrent que les Berlinois jouent dans la cour des grands en terme de représentations musicales : la Berliner Staatskapelle sous la direction de Daniel Barenboim et l'Orchestre Philarmonique de Berlin, dirigé par Sir Simon Rattle. Le nom de l'Orchestre Philarmonique, fondé en 1882, est étroitement lié au chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908 – 1989) qui a dirigé l'orchestre pendant 34 ans. Karajan, le « magicien du son », qui dirigeait souvent les yeux fermés, est à l'origine du célèbre son plein et délicat de l'orchestre philharmonique qui allait devenir sa marque de fabrique. C'est sous sa direction que les Symphoniker enregistraient en 1982 le premier CD audio distribué dans le monde entier.